Lost In translation, ou comment j’aurais au fond, trop voulu ressembler à Scarlett Johansson

… Mais en fait non. C’est beaucoup moins classe que dans un film de Sofia.

Pour être lost, je suis lost, c’est même un peu la loose (mais pas trop encore, ça pourrait être pire).
Pourquoi ? Pour tout et pas grand chose.

En vrac, je ne pense pas prendre ce superbe appartement tout de suite. J’ai plutôt besoin d’être entourée, de personnes sympas avec qui on pourrait échanger des bons plans pour apprivoiser cette drôle de ville qu’est Hanoi. Avec qui je pourrais boire des bières tranquillement, pousser une gueulante sur mon boulot ou juste discuter 5 minutes le soir quand je rentre chez moi.

Tout ça c’est beau mais si vous connaissez ma tendance à avoir du mal à me décider par peur de me planter, vous savez que j’écume les sites d’annonce sans sauter le pas de la visite (parce que c’est loin, que ça coûte du taxi, que si ça se trouve la salle de bain est pourrie) et encore moins de l’engagement (par ce que OH MON DIEU je vais dépenser du fric, parce que j’ai pas rencontré mes futurs voisins et que sur ces inconnus repose une grande partie de mon bien-être futur ici…).

Une grosse épine dans le pied, quoi. Même si je flippe à l’idée de quitter Ju et Gi (mais z’ont quand même droit à leur intimité, les pauvres), je me console en me disant qu’au moins j’aurai la place de mettre mes trucs dans la salle de bain autrement que dans un sachet plastique et que mes fringues ne sentiront plus la cigarette (enfin, moins souvent, parce que ça fume bien ici, à moins d’un euro le paquet…). Ils sont quand même adorables, à pas trop me pousser vers la porte… Mais je veux pas abuser non plus.

Ensuite, j’ai pas aimé le soi disant quartier super cool des expat, j’ai nommé Tay Ho. D’un côté, des baraques au bord du lac mais que je trouve artificielles (et rapport qualité prix bof bof, cf l’appart´ tout humide). De l’autre, des quartiers au bord d’une route goudronnée aux bords poussiéreux (certes, les maisons tradi sont pas mal) que je me dis que ça craint, et puis merde, trop de poussière quoi. Pas accroché. (edit : avec le recul, je me dis qu’effectivement, mon premier contact avec Tay Ho ne rendait pas vraiment justice a ce quartier)

En fait, je crois que rien me plait car être seule avec soi même ça tape sur les nerfs. D’ailleurs j’ai en tête cette vieille chanson de -M- qu’il avait chantée au Zénith (pas vrai Moman ?). Les bo bun ont moins de saveur quand on les mange pas avec ceux qu’on aime.

Pour en revenir au titre de ce post, hier soir j’ai voulu passer dans un temple qui ne semblait pas très loin de mon boulot sur la carte de mon guide Harraps. Je pensais tomber sur un truc relativement calme dans lequel j’allais pouvoir me poser… Que nenni, comme partout y a du bruit et un mec qui fait des psaumes dans un micro. Dans la petite cour y a aussi des gens qui bavardent, mangent du riz, etc. Je ne vais tout de même pas devoir aller jusqu’à la cathédrale pour trouver un peu de quoi me recentrer ! Bref, au temple de Ba Da j’étais toute paumée, en mode ahurie et ne comprenant rien.

Bref. À toi B. qui ne supportes pas les vacances car elles sont trop courtes : les vacances c’est bien car tu sais qu’à la fin tu rentres chez toi. Et que tu es sur de t’y sentir bien. De mon côté je n’ai aucune garantie de me sentir bien dans les six mois à venir… Et je ne suis pas libre 5 jours sur 7. Au bout d’une semaine, passée la découverte, j’aimerais tellement parfois revenir et ne plus tournebouler dans un lieu dont je pense ne jamais pouvoir comprendre quoi que ce soit !

En photo : la prière bruyante du temple Ba Da.

20140115-190342.jpg

20140115-190356.jpg

Publicités

2 réflexions sur “Lost In translation, ou comment j’aurais au fond, trop voulu ressembler à Scarlett Johansson

  1. Je ne sais pas si tu as vu, mais justement Scarlett Johansson se sent Lost in Translation, mais à Paris, qu’elle a l’air de détester ^^
    Je pense que quelque soit le voyage, un temps d’adaptation est nécessaire. Courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s