De la musique, encore de la musique

Dimanche dernier s’est tenue notre dernière « vraie » répétition,  avec mon groupe/Glee Club franco-vietnamien, avant le concert de samedi prochain. Pour rappel, la mission que j’ai acceptée pour le cabaret de février, est, d’une part, de remplacer le pianiste habituel sur une dizaine de chansons, et d’autre part, de chanter deux morceaux : « T’es beau » de Pauline Croze, et « Le Festin » de Camille (une chanson toute mignonne et difficile tirée du film Ratatouille, avec un accordéon s’il vous plait).

Pour samedi prochain, j’ai finalement craqué et acheté cette robe qui m’obsédait tant, en me disant des excuses selon lesquelles il y aurait forcement une bonne occasion de la porter (et puis elle n’est pas lilas en fait, mais plutôt bleue tirant vers le violet). Il faudrait que je multiplie les concerts classes et les soirées guindées rien que pour porter plus de robes du soir !

Le mois prochain sera un peu particulier, car le cabaret  de mars consistera en un best-of. Pas de chanson inédite, donc, mais un un pot-pourri de ce qui a déjà été fait. De mon coté, on m’a proposé de chanter ma chanson la plus connue… mais avec les musiciens du groupe ! Pourquoi pas tiens, surtout s’il y a une caméra dans la salle… Ça ferait un joli souvenir, non ?

Mais pourquoi ce best-of ? Tout simplement car en parallèle, le groupe prépare un spectacle de belle envergure. Une pièce de théâtre originale, sur le thème du mythe d’Ulysse, écrite en français et en vietnamien, et agrémentée de musiques, avec costumes et tout le tralala.

Je ne devais pas a l’origine faire partie de ce projet. Sauf que…

Sauf que finalement, ils avaient besoin d’un violoniste. Et que comme la vie est bien faite, je sais jouer du violon. Me voici donc embarquée dans un nouveau projet, a savoir monter la partie musicale d’une pièce de théâtre en partie en vietnamien !

Ce projet sera joué trois soirs de suite a l’Institut Français, ce qui constitue déjà une belle expérience.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est que cette pièce est aussi appelée a être jouée a Hué, dans le centre du Vietnam ! Nous allons donc être une vingtaine d’artistes a partir sur les routes, le temps d’un week-end, présenter notre travail dans cette ville qui a l’air géniale. Ce sera aussi pour moi l’occasion de découvrir un peu le centre, que je n’étais pas sure de pouvoir visiter, vu le peu de temps libre dont je dispose ici.

C’est le genre de choses qu’on n’imagine pas pouvoir faire en signant pour six mois a l’étranger !

Et a coté de ça, je suis toujours l’affut du bon plan pour dégotter un studio et enfin enregistrer quelques uns de mes chansons (avec pourquoi pas un fabuleux batteur et un non moins formidable guitariste, + un violon)…  Avoir la possibilité de la faire ici, sur place, était aussi totalement inattendu. J’espère que cela pourra se concrétiser… Et surtout que ce sera apprécié.

Tschüs !

Une répétition a Hanoi

Publicités

2 réflexions sur “De la musique, encore de la musique

  1. Pingback: L’humidité hanoienne et moi, une longue histoire d’amour (ou pas) | Le petit carnet de Daphné Xuân

  2. Pingback: La cartographie des copains | Le petit carnet de Daphné Xuân

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s