Etrange et familier (part 1) – être d’origine asiatique en Asie

Étranger familier… Étrange et familier.
C’est un peu ce que je suis en ce moment ici au Vietnam.

Il faut se rendre a l’évidence : vivre une vie d’expat’ est une chose. Vivre dans un pays étranger duquel on a quelques origines, est une expérience bien différente.
Après quasi deux mois passés ici, je dirais que les interactions sociales ne sont pas du tout les mêmes de mon point de vue, par rapport a celui de ma co-stagiaire française ou de mes amis occidentaux. Chacun a une relation bien particulière avec les gens ici.

J’ai la chance et l’inconvénient d’être typée asiatique.

Cela me permet de me promener dans la rue de façon assez incognito. La plupart des vietnamiens n’iront pas m’emmerder ou me solliciter pour un oui ou pour un non avec des « Hello ! » a tout bout de champ. Je ne sors pas du rang, j’ai les cheveux noirs comme tout le monde et les yeux bridés. Incognito, je vous dis. C’est un confort fou ici, y a pas a dire. Bien évidemment il y en aura toujours un pour me proposer de monter sur sa moto avec un anglais approximatif, mais globalement ça va. Je ne sais toujours pas sur quels critères je suis prise pour une vietnamienne, et sur quels critères je suis grillée en tant qu’étrangère.

Le revers de la médaille est qu’assez souvent, il y a comme une méprise des gens a mon sujet. Parce que je suis typée asiatique, je suis forcement vietnamienne, je parle vietnamien, connais les coutumes vietnamiennes. Ce qui, bien entendu, est faux.

Cela donne des situations plutôt comiques ou pathétiques, c’est selon, ou je me fais alpaguer en vietnamien par une petite vieille dans un bus, et ou je suis obligée de m’excuser en disant que je ne suis pas vietnamienne. Qu’importe, la petite vieille continue a me parler, beaucoup trop vite et trop peu articulé pour que je comprenne. Et j’oublie toujours la phrase qui permet de demander de parler moins vite.

Néanmoins ces interactions sont en général plutôt sympathiques quoi que courtes ; je doute qu’un jour je pourrais réellement converser en vietnamien avec des inconnus dans la rue. Pourtant j’estime que la maitrise de la langue est un passeport nécessaire pour avoir accès à la plus grande partie de la population vietnamienne et avoir des échanges, sans le filtre social de la possibilité pour les vietnamiens les plus chanceux d’apprendre une langue étrangère. Je veux apprendre cette langue, pour ne pas être juste capable de dire au taxi où aller, de dire au masseur d’aller moins fort ou de demander a la vendeuse combien elle vend ses marchandises. Tout simplement car je ne veux pas prendre la plupart de la population vietnamienne pour des gens qui me rendent service et que je paye pour ça.

Un autre inconvénient est que mon impolitesse (je sais que je suis malpolie car le vocabulaire de la politesse est très complexe et fourni ici) et mon incapacité a bien parler vietnamien me transforment, aux yeux des vietnamiens, en simple d’esprit, ou en fille mal éduquée. Ce n’est pas vraiment terrible pour mon amour propre au quotidien et j’ai pas mal de moments de solitude (ne serait-ce quand j’entre dans un magasin et que je ne sais même plus si je dois dire bonjour, et si oui, comment). D’un autre coté, quand je parviens a bafouiller en vietnamien « désolée, je suis française, je ne connais pas beaucoup le vietnamien », il y a comme un aveu de faiblesse assez désagréable, je m’excuse d’être française et de ne pas être capable de les comprendre. Mais ce qu’il y a de plus frustrant, est que dès que je passe aux aveux, la conversation se ferme définitivement.

La troisième chose qui me manque du fait de mon visage type, est l’interaction avec les expatries occidentaux. Rappelez-vous, je suis incognito. Ce qui veut dire que si par exemple je vais a une soirée ou a une réception qui comporte un certain nombre d’expatriés, aucun « blanc » ne m’adressera la parole. Tout simplement car il se figureront que je suis vietnamienne, et donc que je ne suis pas comme eux, que je ne suis pas vraiment digne d’intérêt (après tout, il y a plein de vietnamiens au Vietnam) ou alors, peut-être, que je ne parle même pas leur langue… C’est franchement compliqué de nouer contact avec eux. Et je ne me vois pas non plus m’immiscer dans leurs conversations en anglais en disant « Salut, au fait je suis occidentale, ça ne se voit pas, hein ? ». Cela manquerait singulièrement de style. Résultat : quand je suis seule à une soirée ou une réception… je reste seule.

Drôle de quotidien avec ces quiproquos permanents :

Les vietnamiens me prennent pour une des leurs et déchantent vite ; les occidentaux me prennent pour une vietnamienne et je suis transparente a leurs yeux

Il y a aussi une variante selon laquelle des vietnamiens me prennent pour une japonaise ou une coréenne et tentent de me vendre du riz à sushis. Au moins, ça change un peu.

D’un autre coté je ne suis pas sure d’envier les blancs qui se font dévisager tous les jours et qui sont en quelque sorte, sauf effort incommensurable (notamment au niveau de la langue, pas impossible mais demandant un long travail) ou contact avec des vietnamiens anglo ou francophones, condamnés à rester entre eux, dans une sorte de « ghetto occidental »

Tschüss !

Edit : une amie m’a fait remarquer, après lecture de ce billet, que même si j’étais blanche, cela ne changerait strictement rien a mes interactions avec les expatries. Notamment car une grande partie de ceux-ci aiment surtout rester entre eux et que ce n’est pas parce qu’ils décident de partir a l’autre bout du monde qu’ils sont nécessairement plus ouverts que leurs compatriotes restes chez eux.

En effet, dans ma naïveté, je pensais que la plupart des expat étaient plus ouverts et sociables que ceux qui ne partent jamais de chez eux. C’est oublier que les raisons de s’expatrier sont nombreuses. Certains recherchent les rencontres et les echanges culturels. D’autres débarquent ici car la bière, les clopes, la bouffe, les logements, et faire la fête en général, sont moins chers… A chacun ses raisons… et son comportement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s