Rencontres et activités en série

Depuis ma déprime de la semaine dernière, je compense en multipliant les diverses activités, même si je suis crevée et que parfois je préfèrerais rentrer chez moi me reposer.

Cela donne des situations plutôt intéressantes et des rencontres assez originales.

Lundi dernier je contacte une fille vietnamienne sur un réseau social pour une bricole. Elle me dit : « ah mais tu n’es pas celle qui se cherche un piano en ce moment ? Tu peux venir chez moi en jouer si tu veux. Au fait y a une soirée ce soir pour inaugurer un nouveau bar et un collectif d’artistes, tu viens ? » – bah oui, que je viens.

Je me retrouve donc embarquée dans une soirée avec limonade et bières à volonté et surtout attablée face à toute une bande d’amis avec qui je fais connaissance. Par chance, ils sont jeunes, vietnamiens, intéressants et parlent tous soit anglais soir français. En vrac, j’ai fait connaissance avec : une rédactrice de Star Magasine, une fille qui travaille sur le projet de lancement du tout premier satellite vietnamien, un garçon qui dessine des aquarelles avec du café, et une fille qui en un mis parle un français très très développé, le tout uniquement grâce à internet !

20140512-013558.jpg

20140512-013604.jpg
(Le café des rencontres)

À part ça, j’ai fait pas mal de choses, parfois jusqu’à l’overdose :

– jeudi dernier avec les colocs on a fait une soirée massage + sushis. Pas le petit massage mignon avec la musique zen, non, mais le massage de Huong Sen, qui flirte avec la chiropractie (on fait même craquer les os, le tout avec le visage recouvert de concombres), précédé d’une phase de bains opéré dans un « esprit hammam » (il ne faut donc pas avoir de problèmes avec la nudité). À faire, vraiment. Sinon les sushis de Dokoro Sushi étaient un vrai délice malgré un standing étonnamment pauvre pour un resto japonais. J’ai enfin pu tester les sushis au saumon gras, et à présent je ne veux manger que ça et renoncer définitivement au pauvre Sushi Shop français !

– vendredi soir, Bia Hoi avec Ju, Gi et Garance avec qui j’ai pu faire connaissance

– samedi est venu l’été, le vrai, celui qui tape dès 8 heures du mat´, tellement qu’on se croirait à midi dès le matin venu. Les coloc’ proposent d’aller à une piscine proche de la maison, et qui appartient à un hôtel. Je ne vais pas refuser évidemment. Me voilà donc à me prélasser dans une piscine pas très grande mais très propre et agréable, entourée de palmiers et avec vue sur le lac de l’ouest. Un petit luxe pour moins de trois euros…
Puis je dois me dépêcher, vite vite, pour aller rejoindre Ju et ses amies vietnamiennes au cinéma. On y voit « La Belle et la Bête », pas inoubliable mais en français sous titré. J’ai le plaisir de tester le cinéma au Vietnam. Le moindre que l’on puisse dire c’est que c’est un truc sérieux. On doit venir à l’avance car on peut être refoulé en cas de retard. La structure est très complète et les fauteuils de la sections VIP (vous avez bien lu) très confortables avec un léger basculement.
Une fois le film fini je me laisse embarquer par Trang et ses copines dans un café purement viet (comprendre, chaises en plastique et carrelage douteux) pour manger du chè (soupe sucrée à la coco et à la gélatine), des raviolis vapeur, des salades de papaye. On mange pour se distraire (ce sont les filles qui me disent ça) car on n’a franchement pas faim après tout le pop coran qu’on s’est tapé. Je discute en français avec une fille qui veut s’entrainer dans la langue de Molière dans l’optique d’un futur entretien.
Le soir, barbec’ sur un toit avec des expats profs d’anglais (bon dieu qu’ils ont la belle vie ici).

– dimanche, re-piscine (mais pas la même). On y amène ses bouées, sa bouffe et sa glacière, comme à la plage. Et on y reste des heures. Il fait 35 degrés. Bienvenue dans l’été.

20140512-013659.jpg

(la piscine rafraichissante)

Puis petit marché aux puces clairement orienté expats et vietnamiens branchés. J’y ai trouvé des vêtements vintage, des fruits et légumes bio, du miel fermier, des cosmétiques maison, du café et thé équitable, un stand de lectures de cartes de tarot, des head band en plumes… Bref, du très bobo, dans la joie et dans la bonne humeur !
Sur le chemin du retour je m’achète trois mangues, du baume du tigre  et un poncho de pluie (enfin !) qui je pense va me servir dès demain !

Après cette overdose d’activités en tout genre, je me dis qu’il me reste encore des tas de choses à faire : trouver de jolis pantalons légers pour l’été (les shorts = une plaie niveau moustiques), trouver des cordes de violon pour la prochaine session studio, me remettre à lire, écrire, apprendre le vietnamien…

Tschüs !

Publicités

2 réflexions sur “Rencontres et activités en série

  1. Hé bien quel programme ! Cette déprime aura eu le bon goût de te faire découvrir des choses et des gens bien chouettes ! Enjoy un max 🙂 Bisous !

  2. Pingback: La cartographie des copains | Le petit carnet de Daphné Xuân

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s